aA  
Office de Tourisme de Bernay

Rechercher


dans

Lettre d'information S’inscrire à la lettre d’information

Flux RSS S’abonner au flux RSS

Vous êtes ici : Accueil > Culture & Patrimoine > L'Eau

L'Eau

En savoir plus ...

La vallée de la Charentonne, en amont de Bernay est un site classé pour son intérêt paysager.

La ville de Bernay est également concernée par deux ZNIEFF de type II, définies comme des ensembles géographiques...

En savoir plus ...

La vallée de la Charentonne, en amont de Bernay est un site classé pour son intérêt paysager.

La ville de Bernay est également concernée par deux ZNIEFF de type II, définies comme des ensembles géographiques importants, désignant un ensemble naturel étendu dont les équilibres généraux doivent être préservés. Ces zones sont riches en milieux diversifiés, prairies humides, marais, bois qui jouent un rôle fonctionnel fondamental dans l’écosystème et servent de zones refuges pour la flore et la faune : partez à la recherche de l’euphorbe raide, du pigamon jaune, de l’eupatoire chanvrine, de l’épiaire des marais, du triton crêté ou de l’agrion de Mercure ... 

L’Eau à Bernay : la Charentonne et  le Cosnier

Le nom même de Bernay est lié à l’eau, puisque l’étymologie du mot signifie
« passage sur l’eau ».

La ville s’est en effet développée dans la vallée formée par l’intersection des deux cours d’eau, qui aujourd’hui encore, donnent à la cité un charme si particulier : la Charentonne et le Cosnier.

Omniprésents dans la ville la Charentonne, le Cosnier et leurs multiples ramifications, ont constitué le support de la prospérité industrielle et artisanale de Bernay, notamment au XIXe siècle.

Sources et ruisseaux sillonnent également la ville et ont donné naissance à un patrimoine particulier : moulins à eau, lavoirs, gués, abreuvoirs, séchoirs

Un dicton normand affirme : « Si tu veux tout savoir, va au lavoir »

Ces constructions simplistes étaient autrefois soumises aux variations des hauteurs d’eau qui dépendaient de l’activité des nombreux moulins établis sur la rivière. Les lavandières trouvaient tantôt l’eau au ras de la margelle, tantôt bien plus bas, d’où l’installation de plates-formes mobiles suspendues à des chaînes sur certains lavoirs.

Les rives du Cosnier et de la Charentonne sont encore équipées de lavoirs privés et publics, qui semblent attendre le retour d’une lavandière … (la dernière à Bernay a arrêté son activité en 1975 !).


Fédération Nationale des Offices de Tourisme et Syndicats d'Initiative    CCBE    Pays Risle Charentonne    Normandie - Tout commence dans l'Eure
© Office de Tourisme de la Ville de Bernay 2009 - Accueil - Mentions légales - Contacter l'Office de Tourisme